Le chœur

La Cohue, chœur de l’Université de Strasbourg

La Cohue, c’est nous qui la créons chaque année, par notre présence, notre engagement, notre bonne humeur, notre bienveillance et l’entraide que nous apportons les uns aux autres à la réussite de nos projets musicaux. Que vous soyez ou non musicien(e), ce sont nos différences qui font notre richesse. Les répétitions sont une partie de nos rencontres mais la convivialité ne s’arrête pas là et les multiples talents des choristes sont mis à contribution (affiches, gastronomie, etc).

Le chant choral est par excellence l’expression musicale des mélomanes et des musiciens, fondus en un seul chœur pour l’interprétation vocale d’un répertoire. Fondée en 1961, la Cohue a rassemblé dans ce but des étudiants et des universitaires pour des programmes variés, à la frontière de différents champs culturels et artistiques comme le théâtre, l’histoire ou le cinéma. La Cohue est également engagée dans la musique de son temps et a participé à plusieurs créations.

Le Chœur de l’Université de Strasbourg accueille majoritairement des étudiants (français et étrangers) et des universitaires sur la condition unique de l’engagement ferme dans un programme. Le groupe se renouvelle en partie à chaque rentrée, et constitue une équipe qui travaille à l’élaboration des projets musicaux, notamment thématiques.

Chef de chœur : Annick Desbizet

Titulaire d’un C.A., elle a enseigné aux Conservatoires de Metz et Strasbourg, en Musicologie, ainsi qu’au CFMI de Sélestat et plus récemment à l’IUFM de Bourgogne.

Chanteuse de formation, Annick Desbizet a étudié l’écriture, l’analyse, la musique de chambre et les ondes Martenot au Conservatoire National de Région de Strasbourg, puis la direction de chœurs et la composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

Son travail dans le domaine de la création s’est orienté vers les amateurs avec des productions qui l’ont conduite sur les routes du Viêt-Nam, du Canada ou encore du Danemark, aux côtés de « Mediane », « Les Tréteaux » ou encore « Talengram Théâtre ».

Passionnée par l’époque médiévale, elle est à l’origine de la création de l’ensemble « Tempus Perfectum », particulièrement dédié à cette musique mais ouvert à d’autres confrontations artistiques que celles de l’Histoire.

Annick Desbizet dirige la Cohue depuis 1991.